U3F1ZWV6ZTE1MzkzNzE4MjlfQWN0aXZhdGlvbjE3NDM4OTYyNjU1

Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf

Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf









Préface

Ecriture sacrée jamais ne s’épuise. Une succession de pieuses générations ont trouvé – et continuent de trouver – sagesse et consolation, encouragement et guidance à chaque ligne de leur Ecriture. Une multitude de savants enont analysé et débattu le sens dechaque mot. Sur ce point, le Coranne fait pas exception parmi les Ecritures. Il appartient également à chaque génération de frayer de nouveaux accès à ce précieux texte sacré qu’est le Coran – qu’il soit récité et retransmis par le haut-parleur d’un minaret ou lu à la pâle lumière d’une lampe de chevet. Chercher à appréhender l’autoréférentialité d’un texte est une manière particulière de le scruter. Un texte est défini comme autoréférentiel lorsqu’il parle de ce qu’il est. L’autoréférentialité, dans un sens strictement philosophico-logique, peut être définie de façon précise et conduire à des paradoxes mathématiques biens connus. Mais lorsqu’elle apparait dans des textes littéraires ou religieux, l’autoréférentialité est plus évasive et plus difficile à cerner. Le Coran, de toute évidence, ne dit pas qu’il est autoréférentiel. Pourtant, savants musulmans et pieux croyants ont toujours su, au long des siècles, que le Coran contenait de nombreuses déclarations à propos de luimême. De fait, elles ne peuvent échapper à quiconque lit le texte ou écoute sa récitation. Le Coran fait montre de ce mode autoréférentiel, que l’on peut aussi nommer «auto-réflexivité», à un degré élevé, plus élevé qu’en aucun autre texte des Ecritures juives ou chrétiennes. Le Coran doit être considéré comme le texte le plus autoréférentiel des grands Livres sacrés de l’humanité. Daniel A. Madigan a fort bien décrit l’Ecriture sacrée des musulmans: «Le Coran est lui-même et à propos de lui-même.» (the Qurʾan is itselfand about itself). On peut même avoir l’impression que le Coran se comprend lui-même «non pas tellement en tant que livre achevé, mais en tant que processus d’«écriture» et de «réécriture» divine en cours» (Daniel A. Madigan)1
. Il est fort possible que les termes «livre» et «écriture» soient
d’une portée trop restreinte dans ce contexte, et il peut s’avérer préférable d’appeler la genèse du Coran «processus de révélation – et de réajustement de cette révélation – en cours»...
Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf






TOP DES LIVRES

SI LE LIEN DE TÉLÉCHARGEMENT EST MORT, NE FONCTIONNE PAS , N'EST PAS LE BON ET SI LE LIVRE N'EST PAS CLASSÉ DANS LA BONNE CATÉGORIE MERCI DE NOUS INFORMER DANS LE  FORMULAIRE DE CONTACT

NomAdresse e-mailMessage