jeudi 10 septembre 2020

Télécharger : Quand dieu et la médecine se rencontrent en pdf

Télécharger : Quand dieu et la médecine se rencontrent en pdf

Télécharger : Quand dieu et la médecine se rencontrent en pdf 









Introduction :

Les miracles médicaux sont-ils réels, ont-ils une explication spirituelle? L'euthanasie peut-elle avoir sa place dans l'esprit des chercheurs en spiritualité? Les opérations chirurgicales à cœur ouvert et la dissection de cadavres peuvent-elles enseigner quoi que ce soit sur l'âme aux étudiants en médecine? Existe-t-il une intersection entre la spiritualité et la réalité physique, dans laquelle les deux ne feraient plus qu'un? Soyons plus directs dans nos questions. Y a-t-il une place pour Dieu dans notre système médical moderne,
en Occident? Les principes métaphysiques et spirituels doivent-ils faire partie du programme d'étude de nos formations médicales? Maintenir les patients en vie doit-il rester la priorité de nos médecins ? La réponse à chacune de ces questions est affirmative. Le moment ne serait-il pas venu d'examiner ces sujets? C'est-à-dire,
en les abordant sous un angle nouveau, du point de vue de la spiritualité contemporaine. En sortant du carcan de nos conditionnements passés, et même actuels. Il en est grand temps, n'est-ce pas? Absolument. Et donc, à la demande d'une jeune médecin canadienne (c'était vraiment
son idée depuis le départ, et je m'en réjouis), nous avons dialogué une fois par semaine, au téléphone, pour explorer les points de rencontre entre Dieu et la médecine.

Télécharger : Quand dieu et la médecine se rencontrent en pdf


TOP DES LIVRES
Si TOP DES LIVRES® À PARTAGÉ VOTRE LIVRE SOUS COPYRIGHT, MERCI DE NOUS CONTACTER EN REMPLISSANT LE FORMULAIRE CI-DESSOUS .

mercredi 1 juillet 2020

Télécharger : Les deux sources de la morale et de la religion en pdf

Télécharger : Les deux sources de la morale et de la religion en pdf

Télécharger : Les deux sources de la morale et de la religion en pdf 









Extrait

L'obligation morale Le souvenir du fruit défendu est ce qu'il y a de plus ancien dans la
mémoire de chacun de nous, comme dans celle de l'humanité. Nous nous en apercevrions si ce souvenir n'était recouvert par d'autres, auxquels nous préférons nous reporter. Que n'eût pas été notre enfance si l'on nous avait laissés faire ! Nous aurions volé de plaisirs en plaisirs. Mais voici qu'un obstacle surgissait, ni visible ni tangible : une interdiction. Pourquoi obéissions-nous ? La question ne se posait guère ; nous avions pris l'habitude d'écouter nos parents et nos maîtres. Toutefois nous sentions bien que c'était parce qu'ils étaient nos parents, parce qu'ils étaient nos maîtres. Donc, à nos yeux, leur autorité leur venait moins d'eux-mêmes que de leur situation par rapport à nous. Ils occupaient une certaine place : c'est de là que partait, avec une force de pénétration qu'il n'aurait pas eue s'il avait été lancé d'ailleurs, le commandement. En d'autres termes, parents et maîtres semblaient agir par délégation. Nous ne nous en rendions pas nettement compte, mais derrière nos parents et nos Maîtres nous devinions quelque chose d'énorme ou plutôt d'indéfini, qui pesait sur nous de toute sa masse par leur intermédiaire. Nous dirions plus tard que c'est la société. Philosophant alors sur elle, nous la comparerions à un organisme dont les cellules, unies par d'invisibles liens, se subordonnent les unes aux autres dans une hiérarchie savante et se plient naturellement, pour le plus grand bien du tout, à une discipline qui pourra exiger le sacrifice de la partie. Ce ne sera d'ailleurs là qu'une comparaison, car autre chose est un organisme soumis à des lois nécessaires, autre chose une société constituée par des volontés libres. Mais du moment que ces volontés sont organisées, elles imitent un organisme ; et dans cet organisme plus ou moins artificiel l'habitude joue le même rôle que la nécessité dans les œuvres de la nature. De ce premier point de vue, la vie sociale nous apparaît comme un système d'habitudes plus ou moins fortement enracinées qui répondent aux besoins de la communauté. Certaines d'entre elles sont des habitudes de commander, la plupart sont des habitudes d'obéir, soit que nous obéissions à une personne qui commande en vertu d'une délégation sociale, soit que de la société elle-même, confusément perçue ou sentie, émane un ordre impersonnel. Chacune de ces habitudes d'obéir exerce une pression sur notre volonté. Nous pouvons nous y soustraire, mais nous sommes alors tirés vers elle, ramenés à elle, comme le pendule écarté de la verticale. Un certain ordre a été dérangé, il devrait se rétablir. Bref, comme par toute habitude, nous nous sentons obligés.

Télécharger : Les deux sources de la morale et de la religion en pdf



Ouvrez la page suivante en cliquant sur "NEXT" pour télécharger le livre 






TOP DES LIVRES

SI LE LIEN DE TÉLÉCHARGEMENT EST MORT, NE FONCTIONNE PAS , N'EST PAS LE BON ET SI LE LIVRE N'EST PAS CLASSÉ DANS LA BONNE CATÉGORIE MERCI DE NOUS INFORMER DANS LE  FORMULAIRE DE CONTACT

mardi 28 avril 2020

Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf

Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf

Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf









Préface

Ecriture sacrée jamais ne s’épuise. Une succession de pieuses générations ont trouvé – et continuent de trouver – sagesse et consolation, encouragement et guidance à chaque ligne de leur Ecriture. Une multitude de savants enont analysé et débattu le sens dechaque mot. Sur ce point, le Coranne fait pas exception parmi les Ecritures. Il appartient également à chaque génération de frayer de nouveaux accès à ce précieux texte sacré qu’est le Coran – qu’il soit récité et retransmis par le haut-parleur d’un minaret ou lu à la pâle lumière d’une lampe de chevet. Chercher à appréhender l’autoréférentialité d’un texte est une manière particulière de le scruter. Un texte est défini comme autoréférentiel lorsqu’il parle de ce qu’il est. L’autoréférentialité, dans un sens strictement philosophico-logique, peut être définie de façon précise et conduire à des paradoxes mathématiques biens connus. Mais lorsqu’elle apparait dans des textes littéraires ou religieux, l’autoréférentialité est plus évasive et plus difficile à cerner. Le Coran, de toute évidence, ne dit pas qu’il est autoréférentiel. Pourtant, savants musulmans et pieux croyants ont toujours su, au long des siècles, que le Coran contenait de nombreuses déclarations à propos de luimême. De fait, elles ne peuvent échapper à quiconque lit le texte ou écoute sa récitation. Le Coran fait montre de ce mode autoréférentiel, que l’on peut aussi nommer «auto-réflexivité», à un degré élevé, plus élevé qu’en aucun autre texte des Ecritures juives ou chrétiennes. Le Coran doit être considéré comme le texte le plus autoréférentiel des grands Livres sacrés de l’humanité. Daniel A. Madigan a fort bien décrit l’Ecriture sacrée des musulmans: «Le Coran est lui-même et à propos de lui-même.» (the Qurʾan is itselfand about itself). On peut même avoir l’impression que le Coran se comprend lui-même «non pas tellement en tant que livre achevé, mais en tant que processus d’«écriture» et de «réécriture» divine en cours» (Daniel A. Madigan)1
. Il est fort possible que les termes «livre» et «écriture» soient
d’une portée trop restreinte dans ce contexte, et il peut s’avérer préférable d’appeler la genèse du Coran «processus de révélation – et de réajustement de cette révélation – en cours»...
Télécharger : Le Coran par lui-même en pdf






TOP DES LIVRES

SI LE LIEN DE TÉLÉCHARGEMENT EST MORT, NE FONCTIONNE PAS , N'EST PAS LE BON ET SI LE LIVRE N'EST PAS CLASSÉ DANS LA BONNE CATÉGORIE MERCI DE NOUS INFORMER DANS LE  FORMULAIRE DE CONTACT

vendredi 24 avril 2020

Télécharger : Des secrets du Coran en pdf

Télécharger : Des secrets du Coran en pdf

Télécharger : Des secrets du Coran en pdf 










Introduction

Nombreux sont ceux qui ne croient pas au Coran bien qu'ils prétendent être des croyants fidèles. Ils poursuivent des illusions toutes leurs vies durant et vivent dans des contradictions et des insuffisances, refusant d'adopter le Coran en tant que guide. Cependant, seul le Coran fournit la connaissance véridique à l'homme et contient les secrets de la création de Dieu dans sa forme la plus vraie et plus pure. Toute information non fondée sur le Coran et qui est en contradiction avec ses versets est un leurre et une illusion. Par conséquent, ceux qui n'adhèrent pas au Coran vivent dans un état d'hallucination ici-bas et seront condamnés au châtiment éternel dans l'au-delà. En dehors des prières, des ordres, des interdits et des critères moraux élevés qui sont décrits dans le Coran, Dieu communique beaucoup de secrets à l'humanité. Un œil attentif peut en témoigner pendant toute sa vie. Aucune source en dehors du Coran ne renferme ces secrets. Le Coran est l'unique source de ces secrets, que les hommes, quel que soit leur degré d'intelligence, d'éducation et de perspicacité, ne pourraient jamais trouver ailleurs.


Télécharger : Des secrets du Coran en pdf





1 NEXT
Télécharger : La bible , Le courant et la science en pdf

Télécharger : La bible , Le courant et la science en pdf

Télécharger : La bible , Le courant et la science en pdf 








Introduction

Le dialogue islamo-chrétien au cours du dernier tiers du xx' siècle représente un fait marquant dans les rapports des religions monothéiste tes. Il s'est traduit par des rencontres dont on a beaucoup parlé comme celles de Tripoli, de Cordoue et d'ailleurs, sans oublier la réception par le pape Paul VI au Vatican des Grands Ulémas d'Arabie en 1974. Il faut mentionner aussi les initiatives prises par des groupes de chrétiens et de musulmans cherchant à se connaître mieux, après des siècles du rant lesquels l'ignorance et les idées fausses largement répandues en Occident sur l'Islam ont empoisonné l'atmosphère. Aussi faut-il chan ger le climat. Ce dialogue en offre la possibilité en évoquant des pro blèmes multiples, ceux que posent les Ecritures Saintes ne sont pas des moindres, puisque ce sont elles qui conditionnent tout le reste. Il est donc capital de bien connaître l'idée que se font chrétiens et musulmans des Ecritures, fondement de la foi des uns et des autres.

Les points de vue des exégètes sont sans équivoque.

Pour les chrétiens, on peut donner le schéma suivant : les livres de la Bible sont des livres inspirés. Dans le chapitre La Révélation de la Vérité. La Bible et les Evangiles » de son livre « Mon petit caté chisme M. Jean Guitton s'exprime ainsi « Dieu n'a pas écrit, mais il a fait écrire ces livres en soufflant aux apôtres et aux prophètes ce qu'il voulait nous faire savoir. On appelle ce souffle l'inspiration.

Les livres écrits par les prophètes sont appelés" livres inspirés ". » Tous ces auteur ont composé leurs écrits en s'exprimant à diver époques selon les manières des hommes de leur temps, de sorte que dans la Bible on trouve différents genres littéraires . Cette notion est de nos jours admise par tous et l'on ne s'étonne pas de trouver, dans l'Ancien Testament comme dans les Evangiles, à côté des sujets d'ins piration divine, des affirmations qui sont la traduction de certaines croyances profanes véhiculées par des traditions dont les origines sont bien souvent insaisissables. Tel est par exemple le cas de l'un des deux récits de la Création que nous offre la Génèse.

Télécharger : La bible , Le courant et la science en pdf






TOP DES LIVRES

SI LE LIEN DE TÉLÉCHARGEMENT EST MORT, NE FONCTIONNE PAS , N'EST PAS LE BON ET SI LE LIVRE N'EST PAS CLASSÉ DANS LA BONNE CATÉGORIE MERCI DE NOUS INFORMER DANS LE  FORMULAIRE DE CONTACT